Au sommaire du numéro 106 de Kadath
  • Les Anciens auraient-ils découvert des effets précessionnels des équinoxes ? Cette étude du professeur Giulio Magli (Politecnico di Milano, département de mathématiques) passe en revue différentes cultures antiques à travers le monde, en étudiant pour chacune d’elles la possibilité qu’elle ait découvert des effets astronomiques liés à la précession, tel par exemple le changement de déclinaison du lever héliaque des étoiles brillantes, ou encore le déplacement apparent de leur position au moment des équinoxes. A défaut de preuve irréfutable, les indices sont si nombreux et si largement dispersés que l’approfondissement de la recherche s’impose.

      
    La construction de la ville de Teotihuacan (préclassique maya, Mexique) fut planifiée dans le but de dupliquer le paysage,
    et orientée astronomiquement. (© Jacques Gossart)


  • La mécanique d’Anticythère tourne rond. Découvert en 1900 dans l’épave d’un navire antique, près des côtes de l’île d’Anticythère (Grèce), le « mécanisme d’Anticythère » est constitué de pièces en bronze, dont de nombreux engrenages d’une stupéfiante finesse. Il était enfermé dans un boîtier en bois de la taille d’un gros livre. Les études, menées par les meilleurs spécialistes en mécanique antique et en archéoastronomie, ont permis de reconstituer le fonctionnement particulièrement complexe de ce mécanisme, qui permet de déterminer les positions astronomiques du Soleil, de la Lune et, sans doute, de différentes planètes.
    “Pour lire ce texte, cliquez ici”
  • L’Arche de l’Alliance : un condensateur électrique ? Professeur émérite de l’Université catholique de Louvain (Belgique), où il a enseigné la mécanique quantique, la physique théorique et mathématique, Auguste Meessen analyse ici point par point les arguments développés dans l’article « L’arche d’alliance : une bouteille de Leyde ? », paru dans le numéro 103 de Kadath. Au terme de sa démonstration, le professeur Meessen remet en question l’hypothèse que l’Arche de l’Alliance ait pu être un condensateur électrique.

  • Les recumbent stones d’Ecosse : science et/ou symbolisme. Le Dr Aubrey Burl est mondialement connu pour ses études sur les mégalithes britanniques. Il est aussi le grand spécialiste d’un type de mégalithes appelés cercles à recumbent stones (« pierres couchées »), qu’on ne trouve qu’au nord-est de l’Ecosse. Initialement publié en anglais dans Antiquity, l’article présenté ici a été spécialement mis à jour par l’auteur. Associant science et symbolisme, il jette une lumière sur la signification de ce type unique de mégalithes


    Le cercle à recumbent stone de Midmar Kirk. (© megaliths.com)

  • Echanges entre Ancien et Nouveau Mondes avant 1492. L’archéologie institutionnelle américaine s’est toujours efforcée de maintenir l’enseignement d’une Amérique totalement isolée avant 1492. Cette position est jugée indéfendable par John Sorenson et Carl Johannessen, auteurs de World Trade and Biological Exchanges Before 1492. Ce livre, commenté ici par James L. Guthrie, examine plus d’une centaine d’exemples de transports entre hémisphères est et ouest par des humains, pendant les huit millénaires qui ont précédé Colomb.