Au sommaire du numéro 85 de Kadath
  • S’ajoutant à la liste des merveilles du monde, les pyramides constituent aussi une formidable énigme à laquelle le monument de Meidoum n’échappe pas. Robert Alen se demande à quelle fin le souverain Snéfrou l’a destinée. Pourquoi est-elle à la fois pyramide à gradins et pyramide véritable ? Aurait-elle comporté un défaut de construction décourageant le bâtisseur qui se serait alors tourné vers la construction successive des deux pyramides de Dahchour ?


    La pyramide de Meidoum.

  • Moins connus, mais tout aussi surprenants que les pyramides, sont les henges décrits par Ivan Verheyden. Etendues circulaires bordées d’un fossé ; nulle part ailleurs que dans les îles Britanniques, on ne trouve ces postes d’observation que les agriculteurs du Néolithique ont conçu. Mais au fait, était-ce pour rêver les yeux dans les étoiles ou pour mieux travailler la terre ?


    Le henge de Giant’s Ring (Irlande, comté de Down).

  • Les Hittites, Indoeuropéens longtemps mythiques, ne naquirent à l’histoire qu’au XIXe siècle. Jean Faucounau nous apprend que, grâce à des milliers de tablettes, les hittitologues ont pu reconstituer le millénaire de cette civilisation au panthéon composé des mille dieux de tous les peuples soumis. Mais ces guerriers juristes et diplomates gardent toujours par-devers eux quelques secrets…


    La Porte des Lions dans la muraille d’enceinte de Hattoussa
    (Boghaz-Köy), la plus ancienne résidence royale des Hittites.

  • Pour clore ce numéro, un cahier en deux parties consacré à Cahokia, où une centaine de tertres ainsi que des cercles recouvrant 13 km2 de l’Illinois attendent la sagacité d’archéologues, tels Edwin Krupp, pour répondre aux questions que pose cet ensemble de la fin du premier millénaire de notre ère, qui correspond à la préhistoire des Américains.


    “Monstruous” Monks Mound, tumulus à quatre terrasses,
    sur une base de 316 x 240 mètres.


w