Le projet Kadath
Faites-vous membre de Kadath en cliquant ici

Dans l’œuvre de H.P. Lovecraft, « Kadath » est la cité légendaire des Grands Anciens, symbole de l’origine des civilisations. Notre quête, appliquée aux réalités archéologiques, est de remonter à pareilles sources, en cherchant à déchiffrer l’empreinte que laissèrent les premiers civilisateurs, dieux et ancêtres présents dans tous les mythes et toutes les traditions.

NOTRE OBJECTIF :

Depuis son lancement en 1973, Kadath est entièrement consacrée à l’étude des énigmes en archéologie, un domaine où la mystification côtoie les recherches les plus sérieuses. Pionnière dans le monde francophone et référence en la matière, elle a ainsi tracé une troisième voie loin de tout réductionnisme, qu’il soit le fait des archéomanes ou celui des scientistes.

NOTRE METHODE :

Kadath, chroniques des civilisations disparues se veut à la fois revue d’actualité, tribune libre et encyclopédie, à laquelle le lecteur peut se référer utilement, mais aussi outil à usage du chercheur avisé. Elle fait le point sur toutes les énigmes de l’archéologie, en ne retenant que des faits rigoureusement vérifiés mais en ne glissant rien sous le tapis. Soucieuse aussi d’ouverture, elle préfère donner la parole aux tenants d’une archéologie nouvelle qui, pour appuyer leurs théories, ne se basent que sur des documents irréfutables, sans pour autant renier les vrais acquis de la science. Et ce n’est qu’après lecture de ces chroniques, qu’il devient loisible de rêver sans délirer sur ce qui se passa aux origines de l’Histoire.

Publiée jusqu’en juillet 2013 sous forme de revue de périodicité variable (en moyenne un numéro par an), Kadath est désormais présentée sous format électronique sur le site www.kadath.be.