Mars 1973 : parution du premier numéro de Kadath. Pour la première fois, la couverture de la revue apparaît dans les rayons des librairies. Comme les autres éléments de la maquette – dont le lettrage des titres – cette couverture est l’œuvre de Gérard Deuquet, (cliquez ici) jeune peintre belge attiré par le réalisme fantastique en archéologie. Sa peinture « Kadath » illustre parfaitement cette époque de sa vie d’artiste – cliquez ici. Chaque numéro sera ainsi illustré d’un dessin original de Gérard, en rapport avec le thème principal traité dans le numéro. La technique utilisée est particulière : non pas des traits, mais une trame de points très serrés qui donnent un cachet unique à chaque composition.

Un lettrage caractéristique, un dessin au style original, un papier gaufré chamois au ton particulièrement chaud ; autant d’éléments qui vont imposer l’image de Kadath au fil des numéros.

Mars 1976, trois ans et seize numéros plus tard : sans préavis, le papier chamois est retiré du commerce, et il faut se rabattre in extremis sur une couleur voisine, le temps de compléter la série jusqu’au numéro 20. Les lecteurs qui font relier leurs exemplaires pourront ainsi préserver l’homogénéité de ce premier volume. Mais il est d’ores et déjà décidé de changer radicalement de style dès le numéro 21.

Vous pouvez arrêter le défilement de l’animation à tout moment et afficher une image plus grande en positionnant le curseur de la souris
au-dessus de la couverture de votre choix.